ACTUALITES COVID

Dès le début de l’épidémie qui touche durement notre département, notre Conseil a fourni ses meilleurs efforts pour informer et assister les confrères inscrits à son Tableau, dans l’intérêt des patients.

  1. Le Conseil a eu à cœur de vous transmettre une information fiable, par l’envoi de courriels et  la mise en ligne d’articles sur son site internet, ce qui n’a pas été aisé en raison de la multitude des communiqués, prises de parole et textes réglementaires.  
  2. Nous avons organisé avec l’aide de l’ARS, du SAMU et des confrères de l’Hôpital Mignot une vidéo conférence spécifique aux Yvelines. Les médecins ont été très sensibles à cette démarche. Outre la qualité des interventions, la coordination Ville-Hôpital sous l’égide de l’Ordre a été très appréciée. Lien vers la vidéo : http://www.cdyom.net/2020/03/19/covid-19-video-conference-du-18-mars-2020-a-mignot/
  3. Notre Conseil a participé activement à la mise en œuvre d’un premier centre dédié aux consultations des patients suspects COVID-19+ avec la direction de l’Hôpital Mignot, l’APTA 78 et le SAMU, et le soutien de l’ARS, opérée par le Centre 15 et par les médecins libéraux avec la mise à disposition d’agendas partagés ouverts via Doctolib.
  4. Nous avons étendu ce dispositif afin de mettre en place un maillage couvrant l’ensemble des Yvelines. L’ARS nous a confié le rôle de la communication pour inciter et fédérer autour de confrères volontaires sur différents territoires et l’APTA 78 s’est vu confiée la mise en œuvre pratique. Douze centres couvrant les Yvelines ont été créés, permettant ainsi à toute la population yvelinoise d’y avoir accès.
  5. Votre Conseil a également négocié un cahier des charges indispensable à un financement public ouvrant droit à un forfait de 420 euros pour 3 heures de vacation au sein de ces centres.
  6. Pour faciliter la prise en charge ambulatoire de nos patients, vos conseillers ont beaucoup travaillé avec l’APHP et l’ARS pour mettre en place les outils numériques que sont COVIDOM et E-COVID.
  7. Le CDOM a également pris très rapidement en compte la désertification de nos cabinets médicaux et a adressé au Préfet un courrier en date du 26 Mars afin de l’alerter sur les conséquences néfastes d’une rupture brutale de la continuité des suivis médicaux .
  8.  Le Conseil a par ailleurs mobilisé les confrères en capacité de faire de la téléconsultation et la mise en relation avec des EHPAD en difficulté, avec le soutien du Conseil départemental des Yvelines.
  9. Nous travaillons actuellement avec les médecins hospitaliers sur la prise en charge de la sortie sans oxygène de l’Hôpital, notamment des patients COVID, et sur les modalités de leur surveillance par les professionnels de ville. Nous avons mis sur la table de l’ARS un projet de prise en charge de ces patients, notamment de ceux qui sont isolés et/ou fragiles avec des comorbidités importantes.
INFORMATIONS DE VOTRE CONSEIL DU 78 :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
INFORMATIONS DU CNOM :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
INFORMATIONS DU MINISTERE DE LA SANTE :
 
 
 
 
 
INFORMATIONS ARS :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

‎